Recette photo – Cascades du Pissieu

Bienvenue sur les recettes photo! Ensemble, nous étudions une de mes photos et je vous explique l’ensemble des étapes pour arriver au résultat final. Vous êtes prêt(e)s, c’est parti!

f

Champs IPTC

  • Date: 20/10/2020
  • Heure: 17h01
  • Longueur focale: 15mm
  • Ouverture: F/2.8
  • Vitesse: 30 S.
  • ISO: 400

Difficulté

Pour réaliser ce genre de photos, il faut avoir une bonne connaissance à la fois de votre appareil et de votre logiciel de traitement de l’image. 

Il faut bien comprendre la notion de vitesse d’exposition.

Matériel nécessaire

  • Appareil photo
  • Objectif grand angle
  • Trépied
  • Filtre Polarisant
  • Filtre ND 1000

Comment y arriver?

Pour accéder à la cascade du Pissieu, c’est super simple. Il faudra vous rendre dans le massif des Bauges et vous garer au parking du départ de randonnée qui se trouve au sud du village de Lescheraines.

De là suivez les signes, vous longerez Le Nant D’Ailon. Vous allez devoir traverser la route puis continuer le chemin, vous passerez à côté de la chèvrerie des Tannes, un chemin part sur la gauche, continuez jusqu’à une intersection avec des panneaux. Ici prenez à gauche et continuez jusqu’à arriver aux cascades. 

Aucune difficultés d’accés. Faites attention aux rochers qui peuvent être glissants. 

La Prise de vue

01.

Installez le trépied de façon à ce qu’il soit trés stable et ne risque pas de tomber du au mouvement de l’eau ou au poids de l’appareil photo. 

02.

Installez l’appareil photo sur le trépied, régler le cadrage, zoom et orientation.

03. 

Réglez le filtre polarisant pour enlever les reflets sur l’eau et les rochers.

04.

Effectuez la mise au point avant d’installer le filtre ND 1000, ensuite ça ne sera plus possible car l’image sera trop sombre. Une fois la mise au point effectuée, passez votre objectif en mode focus manuel pour éviter qu’il ne perde votre mise au point une fois le filtre ND installé.

05.

Paramétrez votre déclenchement en mode retardateur de 2 secondes ou déclenchez à l’aide d’une télécommande pour éviter les flous de bouger.

06.

Paramétrez votre appareil: Vitesse / Ouverture / ISO. Réalisez une première photo de test avec votre setimation et en fonction du résultat, ajustez les paramètres et recommencez.

Notes

Avec un filtre ND1000 vous devrez peut-être utiliser la pose B pour que votre photo soit prise plus longtemps que 30 secondes.

En général je prends plusieurs photos, une verticale pour Instagram et une horizontale pour tous les autres supports.

La composition

Ici, la composition est plutôt simple. Je voulais faire ressortir le fait que nous sommes en automne, donc montrer des arbres jaunes sans non plus montrer de ciel car ça créé un trop fort contraste avec le reste de la scène. Comme vous pouvez le voir ci-contre, j’utilise la règle des tiers pour optimiser la lecture et ammener le regard du lecteur depuis le coin inferieur gauche directement vers la cascade avec les feuilles jaunes. On a également un vert assez prononcé dans l’eau qui devrait être la zone finale où arrive l’oeil à la fin de la lecture. La cascade elle même est centrée dans la composition tandis que l’on a un tiers de l’image, à gauche, composé par des rochers proches (1er plan) qui permet de donner une profondeur à l’image. 

Survolez l’image pour voir la composition

Survolez l’image pour voir la retouche avant / après

La retouche

Dans cette image, l’objectif est de faire ressortir le vert et le orange / jaune. J’ai donc légerement augmenté la saturation et la luminance de ces couleurs pour les faire ressortir. 

Sur l’ensemble de la photo, j’ai augmenté la luminosité, la clarté, la texture et la vibrance. J’ai réduit les hautes lumières.

J’ai créé un filtre radial inversé pour assombrir les bords de l’image et recentrer le regard de l’utilisateur vers la cascade qui est le sujet principal. 

Votre Avis

Vous aimez ce genre de recette ? N’hesitez pas à me le faire savoir pour que je continue à en créer d’autres et si vous avez des questions, vous pouvez me les poser en commentaires ci dessous. 

Partager c’est contribuer 😉

Alexandre Gendron

Revenu d’un tour du Monde de 6 ans, Alexandre s’est installé à Annecy où il est photographe spécialisé dans le domaine de l’outdoor et de l’aventure. Son style photographique n’a cessé d’évoluer au cours de ses voyages. Tantôt au milieu d’un désert, d’un océan à bord d’un voilier, ou au sommet d’une montagne, tantôt au plus proche du sujet, au coeur des villes et à la rencontre des diverses cultures. Lire plus >>

Suivez-moi sur les réseaux!

2 Commentaires

  1. PAB

    Bonjour Alexandre. Merci pour ces explications ! C’est fou je ne pensais pas que la partie plane de l’eau était « naturelle ». Le flou m’avait l’air trop intense et homogène pour être généré uniquement par les remous de la cascade. Mais force est de constater qu’aucun flou n’a été ajouté en post-prod 😉
    Très beau résultat en tout cas ! J’adore cette cascade. J’essaierai avec plaisir la prochaine fois que j’irai 🙂

    Réponse
    • Alex

      Bonjour PA,
      Merci pour votre commentaire.
      En effet en pose longue, tout ce qui est en mouvement par rapport à l’appareil devient flou. Ici l’eau bougeait pas mal donc en 30 secondes ça a créé ce flou.
      Je ne pense pas qu’ajouter du flou en post production rende bien… J’ai d’ailleurs jamais essayé.
      N’hésitez pas à partager vos photos lorsque vous aurez essayé 😉
      A bientôt.

      Réponse

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *